Voyage voyage

du lundi 20 au mercredi 22 janvier I durée 1h20
THÉÂTRE MUSIQUE

Anne-Lise Heimburger

Très librement inspiré du poème Le Voyage de Charles Baudelaire

Une laverie,
C’est la nuit,
De l’eau et un piano,
Du linge sale,
Cinq lucioles douées de parole,
Une hôtesse de l’air,
In the middle of nowhere,
C’est du Baudelaire ?
Du Beethoven à la radio,
Un Homme-oiseau,
Et Desireless ?
Plongent,
« Au fond de l’inconnu pour trouver du nouveau ! »

Les lavomatiques sont ces lieux de transit ouverts jour et nuit. Leurs vitrines transparentes montrent aux passants ceux qui attendent la fin d’un cycle sans savoir qu’ils sont vus. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils attirent les regards. Que font-ils ? Ou plutôt que ne font-ils pas  Ils y songent justement. Ils se laissent aller... Où ? En enfer, au paradis, en Chine ou à Capri ? Ils aspirent. À quoi ? Une vie meilleure, une soif d’ailleurs, une pause, que tout explose... Que sont-ils venus laver, leurs chemises où leurs pensées ?
Épinglés par les néons de la laverie, deux femmes et trois hommes - c’est déjà instable - vont brasser leur linge et leurs âmes. À leurs côtés, en accès libre, un piano tient lieu de moyen de transport. Voyage voyage.

Distribution / Production

Une création de théâtre musical dirigée par Anne-Lise Heimburger
à partir du poème Le Voyage de Charles Baudelaire
et du Cinquième Concerto pour piano de Ludwig van Beethoven

De et avec Alexandra Flandrin, Anne-Lise Heimburger, Laurent Ménoret,
Barthélémy Meridjen, Alexis Pivot
et les voix de Franck Krawczyk, Martin Quenehen et André Wilms

Direction musicale : Alexis Pivot
Collaboration artistique : Sarah Le Picard
Scénographie : François Gauthier-Lafaye
Costumes : Pauline Kieffer
Lumières : Kelig Le Bars assistée de Lucien Vallée
Réalisation radiophonique : Clémence Gross
Chef de chant : Jeanne-Sarah Deledicq
Assistante à la mise en scène : Carla Bouis et Charlotte Ricateau-Pfersdorff

Production : Le Yang-Tsé-Kiang
Coproduction : ARCADI Ile-de-France ; Théâtre de Vanves
Avec le soutien de la Mairie de Paris ; Le Théâtre Gérard
Philippe – Centre dramatique national de Saint-Denis ; Le POC – Alfortville ; Le Théâtre des Bouffes du Nord ; le Nouveau Théâtre de Montreuil
Accueil en résidence et coréalisation : la vie brève - Théâtre de l'Aquarium

Aller plus loin

Anne-Lise Heimburger
Anne-Lise Heimburger s’est formée au Conservatoire du Ve arrondissement de Paris (classe de Bruno Wacrenier) avant d'entrer au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (CNSAD) où elle a été très marquée par l'enseignement de Dominique Valadié, Matthias Langhoff, Nada Strancar, Muriel Mayette, Caroline Marcadé, Alain Françon et Lukas Hemleb.
Depuis, elle a joué sous la direction de Matthias Langhoff (Dieu comme patient de Lautréamont/Langhoff), Jean-François Sivadier (Le Misanthrope de Molière), Gérard Watkins (Identité, La Tour), Bernard Sobel (Amphytrion de Henrich von Kleist, La Pierre de Marius von Mayenburg, Le Mendiant ou la mort de Zand de Iouri Olecha), Julie Bérès (Petit Eyolf de Henrik Ibsen), Roger Vontobel (Dans la jungle des villes de Bertolt Brecht), et, plus récemment, Lelio Plotton (Seasonal Affective Disorder de Lola Molina / Prix de la critique 2018), Chloé Dabert (Iphigenie de Racine) ou encore, ce début de saison, Clément Poirée (Les Bonnes de Jean Genet dans Dans le frigo) et prochainement Jean-Michel Ribes (Kadoc de Remi de Vos). Elle a également participé aux créations de Samuel Achache et Jeanne Candel (Fugue, Orfeo (écritures collectives).
Au cinéma, elle a travaillé avec Patricia Mazuy (Paul Sanchez est revenu), Emmanuel Finkiel (La Douleur), Gilles Bourdos (Renoir), Emmanuelle Bercot (Backstage)...
Elle prête sa voix à de nombreuses Fictions radio pour France Culture.

Presse

Nous connaissions Anne-Lise Heimburger comme comédienne de talent et nous la découvrons aujourd’hui metteuse en scène brillante.

Avec Voyage Voyage, inspiré du célèbre poème de Baudelaire Le Voyage, l’idée première était de parler de ces gens en quête de mouvement, physique et intérieur, qui semblent chercher leur place et une brèche d’exotisme dans le banal. Cela donne naissance à une guirlande de personnages drôles et touchants. Des caractères imaginés comme autant de solitudes isolées allant bientôt se rencontrer. [...]

Bien des drôleries et des absurdités se tissent. Le spectacle est à la fois émouvant, sensible, puissant et tout à fait accessible (ce qui est d'ailleurs une très belle force dans cette mise en scène). Ajoutons à cela que nous faisons face à des comédiens qui ont gagnés d'avance tant leur écoute est fine, leur générosité débordante et transpirent la justesse.

Un fauteuil pour l’Orchestre - janvier 2019

Séances et réservations

lundi 20 janvier à 21h
mardi 21 janvier à 21h
mercredi 22 janvier à 21h

Tarifs

22 € la place
15 € demandeurs d’emploi, enseignants, plus de 65 ans
12 € moins de 26 ans et adhérents aux associations et comités d’entreprise partenaires du dispositif Ticket-Théâtre(s)
10 € groupes scolaires
Tarif adapté sur demande groupes à partir de 8 personnes

30 € Pass 2 spectacles (soit 15 € la place)
48 € Pass 4 spectacles (soit 12 € la place)

Téléchargement et liens

© Marion Bois